EL ULTIMO NEVADO
Pour réaliser cette œuvre imaginative, fantastique et d’une très grande portée environnementale, l’artiste s’est inspiré de ses moments passés en Bolivie. D’emblée, on remarque que la couleur prédominante des nuages épais et des traînées de fumée — soit une palette de gris — produit une sensation sinistre et étouffante.
Voir les Détails
MONT KATHARSIS
Cette peinture présente un monde mystique et effervescent qui nous invite à découvrir ses secrets. Pour explorer ce paysage intérieur des plus intrigants, étranges et colorés, il faut laisser notre imagination nous y emmener. Il faut la laisser nous emmener, par exemple, vers les fantastiques formations coralliformes qui ornent ce paysage
Voir les Détails
TRIPTYCH - ANACHRONISME D’HIER ET D’AUJOURD'HUI
Ce triptyque allégorique des plus fabuleux renferme une symbolique de la mythologie antique qui véhicule à notre monde le message suivant : notre désir de maintenir et d’accroître notre pouvoir nous incite à user d’une grande violence
Voir les Détails
MÉMOIRE
Lieu onirique où l’on peut se reposer en toute sérénité, ce paysage intérieur nous transporte à l’extrême périphérie du monde connu, dans un lieu sacré constituant un sanctuaire et une retraite pour les dieux. C’est ici, dans ce lieu d’une solitude mystique et d’un silence presque absolu, qu’ils se réfugient après avoir accompli les devoirs infinis que leur a imposés l’éternité.
Voir les Détails
POUR LA QUÊTE DE L’OR NOIR
Tragique et effrayante, cette peinture met en scène un lieu où d’épaisses colonnes de fumée noire toxique emplissent le ciel, et où de violentes flammes brûlent d’un puits de pétrole à l’autre. De cette scène embrasée et accablante, il en ressort une impression des plus suffocantes
Voir les Détails
LE CULTE DU NÉANT
Rappelant une œuvre de Jérôme Bosch, cette peinture monumentale nous présente une scène urbaine qui contient une allégorie de notre mode de vie contemporain. Par son symbolisme fantastique, ses couleurs vibrantes et sa symbiose harmonieuse de réalité et d’imaginaire, elle nous représente sans nos masques pseudo-vertueux.
Voir les Détails
CONTEMPOREVE
Dans ce paysage désertique du nord du Mexique — qui est une terre sacrée des Huichols —, on voit au premier plan une Ève contemporaine et une hyène. Peinte majoritairement avec des tons chauds vifs et flamboyants, cette œuvre chargée de symbolisme se veut un reflet ironique de nous-mêmes
Voir les Détails
GREENPOINT, BROOKLYN
Abordons cette peinture en nous mettant dans la peau d’une personne qui, deux mille ans après notre ère, explore les vestiges d’une cité perdue. Parmi les vignes et les arbres surdimensionnés apparaissent de grands édifices en béton et en acier qui sont tout rouillés et délabrés.
Voir les Détails
CINQUIÈME AVENUE (VENDUE)
À l’instar de Greenpoint, Brooklyn, cette représentation luxuriante et onirique de la Cinquième avenue nous plonge dans un avenir où s’affirme la tendance de la nature à se réapproprier les vestiges des civilisations qui se sont effondrées. En effet, les temples et les cités délabrés et croulants d’Égypte, de la Grèce et de la Rome antiques, ainsi que des civilisations andines ont été absorbés dans le paysage naturel
Voir les Détails
LA BOUCHE DE LA MAISON SACRÉE I
Le titre de cette peinture mystique et onirique constitue une référence symbolique aux cavernes et au désert, lieux tout désignés pour réfléchir profondément, renouer avec la nature et libérer l’esprit de son enveloppe corporelle : il s’agit de lieux purificateurs
Voir les Détails
LE VENTRE DE L’ÊTRE
Ce paysage illustre avec imagination les liens profonds qui unissent le monde terrestre et le monde souterrain, de même que celui des vivants et celui des esprits. La montagne qui se hisse jusque dans les nuages a certes inspiré la structure artificielle de la montagne russe et du gratte-ciel qui sont représentés, n’empêche que ces constructions humaines ne résisteront pas à notre négligence, et encore moins à l’épreuve du temps.
Voir les Détails
KUR
Le titre de ce paysage monumental et magique dérive du grec kurios, qui signifie « seigneur » ou « maître ». Ces noms décrivent bien le rapport des montagnes à la terre : en effet, ces dernières s’élèvent jusqu’au ciel et au monde spirituel, et on transpose aujourd’hui, quoique maladroitement, leur aspect majestueux et imposant aux montagnes artificielles de nos milieux urbains, à nos gratte-ciels, à nos montagnes russes et à nos plus hautes tours
Voir les Détails
LA BOUCHE DE LA MAISON SACRÉE II
Cette peinture mystique et surréelle nous emmène jusqu’à un stratovolcan du Guatemala appelé Acatenango. Le titre et le contenu de l’œuvre renvoient ici au monde souterrain de la mythologie maya, connu sous le nom de « Xibalba ». Royaume des morts, il représente les neuf inframondes de cette mythologie.
Voir les Détails
LE RÉVEIL DU JAGUAR
Qu’est-ce que le réveil ? Le peintre nous en communique son expérience par l’entremise de ce masque maya aux textures et aux teintes merveilleuses. Les voyages de l’artiste au Mexique et en Amérique Centrale ont grandement stimulé son imaginaire et lui ont inspiré, là-bas, le désir de plonger au cœur des anciennes traditions mayas et de celles d’autres civilisations préhispaniques.
Voir les Détails
AD VIAM AESHMA DEVA I (VENDUE)
Mystique et onirique, ce paysage intérieur évoque un voyage éprouvant mais stimulant qui mène des ténèbres à la lumière. Cette scène de montagnes, de forêts et de nuages est animée d’un jeu d’ombres et de luminosité hautement symbolique qui nous révèle l’amorce d’une grande transition.
Voir les Détails
ANDURUNA SERIES
Tirant sa source d’Enuma Elish — épopée babylonienne de la création —, cette série de peintures nous emmène jusqu’au plus profond des eaux originelles, là où les dieux primitifs naquirent, et résident. Gravée sur des tablettes, l’épopée se déroule au sein des eaux tourbillonnantes d’Absu, dieu primitif personnifiant les abîmes d’eau douce, et de Tiamat, qui elle personnifie les océans d’eau salée.
Voir les Détails
EL HAYYAT
Inspiré de l’œuvre de H. P. Lovecraft, ce paysage des plus saisissants est animé de grands dieux primitifs. Symbole de transformation, cette peinture mythologique regorge d’entités en étroite interrelation, si bien qu’elles semblent se fondre l’une dans l’autre
Voir les Détails
DHO HNA WEB Series
Cette série de peintures aussi mystérieuses que mystiques est inspirée de l’œuvre de H. P. Lovecraft. Dans L’Abomination de Dunwich et le Necronomicon, la formule magique de Dho-Hna — incantation issue du mythe de Cthulhu — permet d’ouvrir les portes d’autres dimensions et d’invoquer Yog-Sothoth, entité cosmique appartenant à la catégorie des Grands Anciens (Great Old Gods). Cependant, nul ne sait encore ce qui se trouve au-delà de ces portes
Voir les Détails
Previous
Next

PEINTURES

Lo que salio de la oscuridad

La llegada de los antepasados

Les Piliers Perdus De L’éden

El Hanac Pacha

El ultimo nevado

Mont Katharsis

Triptych - Anachronisme d’hier Et d’aujourd'hui

Pour La Quête De L’or Noir

Le Culte Du Néant

Contemporeve

Greenpoint - Brooklyn

Cinquième Avenue

La Bouche De La Maison Sacrée I

Le Ventre De L’être

La Bouche De La Maison Sacrée II

Le Réveil Du Jaguar

Ad Viam Aeshma Deva I

Ad Viam Aeshma Deva II

Série Anduruna

DHO HNA WEB Series

Sculpteur, muraliste, peintre, artiste et spécialiste de l’aérographe.

Montreal, Quebec, Canada