EL HAYYAT

1994 – 1996
Acrylique sur bois
122 x 137 cm

EL HAYYAT pAr jean pronovost

Inspiré de l’œuvre de H. P. Lovecraft, ce paysage des plus saisissants est animé de grands dieux primitifs. Symbole de transformation, cette peinture mythologique regorge d’entités en étroite interrelation,  si bien qu’elles semblent se fondre l’une dans l’autre. Les principaux éléments formels de l’œuvre, soit les eaux, le château, les montagnes et le ciel, sont pour ainsi dire en symbiose éthérique. Mélange impressionnant d’imaginaire et de représentations de la nature, cette œuvre prend vie grâce à ses couleurs vives et à un incroyable jeu de textures.

Par son interrelation avec la lune et les étoiles, le dieu de l’air et du ciel rassemble ces dernières et les rapproche les unes des autres. À ce rassemblement s’ajoute un autre corps céleste — une planète ou une lune — qui éclaire le ciel nocturne. S’apparentant à un vortex flou et tourbillonnant, la bouche aux dents pointues du dieu se veut possiblement un passage vers un autre monde. Ce même dieu est également doté d’une longue queue cosmique qui, enroulée autour du château, le fait émerger des eaux. Demeure majestueuse et somptueuse, ses murs sont ornés de divinités de feu. De la grande porte d’entrée de ce château se déroule jusqu’à la surface de l’eau un escalier gigantesque qui se transforme au fur et à mesure en une créature semblable à une entité ancienne couchée sur l’axe horizontal de la peinture.

De proportions colossales, le corps de celle-ci occupe l’espace s’étirant de l’escalier jusqu’au pied de la montagne se trouvant à la droite de la peinture: on dirait presque que cette entité prend les formes de la montagne. Gravés de nombreuses représentations de divinités, les rochers des montagnes sont empreints de vitalité. On voit même une chute d’eau descendre par la crevasse d’un de ces derniers. Quant au coucher de soleil, qui ici est loin d’être naturel, il teinte d’un rouge vif l’horizon que l’on aperçoit sous le dieu céleste. Plutôt que d’inciter au sommeil, cette transition du jour vers la nuit signale plutôt le réveil d’une force depuis trop longtemps endormie.

artiste visuel quebec
EL HAYYAT (1994 - 1996)

IMAGES EN VEDETTE

Sculpteur, muraliste, peintre, artiste et spécialiste de l’aérographe.

Montreal, Quebec, Canada